10/10/11 Fort de Schoenenbourg

 

 

Un mois à peine après avoir visité la "Casemate Esch à Hatten" notre curiosité s'est portée sur le "Fort de Schoenenbourg" ouvrage de "la ligne maginot" superbement entretenu par une association locale.

Comme d'habitude, notre organisatrice Véronique avait tout prévu, guide, plans, horraires etc. Il ne nous restait plus qu'à mettre "les pieds sous la table" et admirer.

Vu la taille de notre groupe, une belle surprise nous attendait, et quelle surprise! Une démonstration virtuelle sonore à volume réel lors d'une alerte du fort pendant la guerre! Nous sommes restés sans voix, notre première impression fût "ça à du être une sacré bagarre". Nous fûmes très rapidement et totalement immergés dans un monde à la limite du réel, partagés entre la terreur de la guerre pour certains, l'admiration des combattants pour d'autres, retranchés dans le fort avec des portes de plusieurs dizaines centimètres d'épaisseur en acier de plusieurs tonnes, le béton armé de plusieurs mètres d'épaisseur, des tunels & pièces à en faire rougir un labyrinthe..Une superbe sortie sortie socioculturelle que nous recommandons.

Informations sur le fort:

Le fort de Schoenenbourg est le plus grand ouvrage de la Ligne Maginot ouvert au public en Alsace.

Visitable depuis 1978, plus de 40000 visiteurs découvrent tous les ans ses installations.

Classé intégralement à l'inventaire supplémentaire des monuments historiques, l'ouvrage est équipé de tous ses éléments d'origine.

Verrouillant énergiquement l'Alsace du nord, le fort de Schoenenbourg est celui de la Ligne Maginot qui a le plus combattu durant la seconde guerre mondiale.

De septembre 1939 à juin 1940 il tira : 15792 obus de 75mm, 682 obus de 81mm, 723 obus de 120mm, soit un total de 17197 obus en 10 mois.

Durant la même période il reçut 56 obus de 420mm, 33 obus de 280mm, 160 bombes d'avion et 3000 obus de 150mm et 105mm.

Le 14 juin 1940 s’est tenu au fort de Schoenenbourg un conseil de guerre où il a été décidé de résister sur place dans l'esprit de la devise "On ne passe pas".

L'équipage ne se rendit que le 1er juillet 1940, uniquement sur ordre du haut commandement français, soit six jours après l'armistice.

 

Pour plus d'informations, pour réserver, visiter, je vous invite à visiter le site de la ligne maginot à cette adresse :

 

Thumbnail image Thumbnail image Thumbnail image Thumbnail image

Thumbnail image Thumbnail image Thumbnail image Thumbnail image

Thumbnail image Thumbnail image Thumbnail image Thumbnail image