SQUIRRELY : Un nouveau concept par F4EGX F5RCT F4AVI

Index de l'article
SQUIRRELY : Un nouveau concept par F4EGX F5RCT F4AVI
Page 2
Page 3
Page 4
Toutes les pages


SQUIRRELY



Transceiver portable 2m USB/LSB/CW

Thumbnail image

SQUIRRELY : Un nouveau concept par F4EGX F5RCT F4AVI

 

 

Présentation du projet

L’idée de ce projet est venue lors d’une discussion au radio-club de Strasbourg entre F4AVI, F4EGX et moi-même F5RCT. Un tel projet ne tente pas à révolutionner le monde parmi les transceivers 2 mètres du commerce. Mais il démontre que l’amateur peut construire son propre matériel à partir de composants courants en gardant pour objectif d’atteindre des performances élevées.

Peut-on encore réaliser soi-même un émetteur-récepteur simple en bande latérale unique (BLU) ? Au cours des discussions, nous avions eu la même demande : ajouter telle ou telle fonction, pouvoir y adjoindre un transverter et aussi trafiquer en portable. Pas si simple, car très vite nous nous sommes rendu compte de l’ampleur d’un tel projet en temps de développement ainsi qu’en difficultés techniques. Afin d’obtenir de bonnes performances radio et prendre le temps d’étudier chaque fonctions, nous avons achevé le projet sur une durée de cinq ans de développement (l’occupation professionnelle et personnelle prennent aussi du temps !). Les compromis ont visé, avant tout, à rechercher les performances radio, l’autonomie d’emploi et la mobilité.

Nos anciens se souviennent du fameux IC-202 à la fois simple et possédant d’excellentes qualités HF tant en pureté à l’émission que pour sa sélectivité en réception. Face à cet ancêtre, les appareils modernes sont beaucoup plus sensibles mais manquent de tenue en signaux forts. D’autant plus que nous n’avons pas forcément besoin de fonctions superflues. Mais y a-t-il encore des appareils 2 mètres BLU simples ? Un poste QRP de 2 W comme l’IC-202 c’est bien peu de puissance HF !

Partir dans la nature avec un appareil de 10 W à 50 W de puissance HF ou plus demande des batteries lourdes et limite les objectifs pour atteindre les sommets avec en plus l’antenne 4 à 9 éléments et un petit mât léger. Il faut donc se limiter à ne pas dépasser 10 W ce qui représente 2 A sur 12,5 V et privilégier les fonctions qui rendent l’appareil autonome en matière de protections, gestion de l’énergie et branchement d’accessoires.

Ces idées ont fédéré une équipe de cinq radioamateurs prêts à réaliser ce projet. Chacun y a apporté ses idées et remarques : le savoir faire en HF de F5RCT et l’équipe pour définir l’ergonomie en trafic. Les idées simples de F4EGX et F4AVI furent parfois complexes à concrétiser ; comme le RIT continu et la protection du PA. Finalement, ce projet dit « QRP » (petit) devint un petit poste de course !